Retour aux articles

Comprendre les rapports d’inspection

Les inspections peuvent représenter un moment décisif dans la démarche d’achat d’une propriété. Si vous avez votre rapport en main, cet article a pour but de vous aider à le décoder.

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un rapport d’inspection? Lorsque l’offre d’un acheteur a été acceptée, celui-ci engage généralement un professionnel pour inspecter la maison et s’assurer qu’il en connaît l’état général. Les mauvaises surprises ne sont pas rares, et un inspecteur sera en mesure de les repérer pour vous.

À l’issue de ce processus, l’acheteur reçoit un rapport d’inspection. Celui-ci peut compter entre 30 et 100 pages selon l’inspecteur et les problèmes révélés lors de l’inspection.

Comment déchiffrer un rapport d’inspection

Cela peut être tout un défi; peu de gens aiment se plonger dans une gigantesque pile de documents. Cependant, il est impératif que vous le lisiez sans tarder pour comprendre ce qui se passe en coulisses et prendre une décision fondée sur les faits.

La première chose à retenir est que le rapport est rédigé du point de vue de l’inspecteur et repose entièrement sur ce qu’il a vu ce jour-là. Les choses peuvent changer avec le temps.

La deuxième chose à retenir est que l’inspecteur est là pour faire un travail de première importance, et qu’il fait toujours tout son possible pour éclairer la situation. Cependant, lorsqu’il rédige le rapport d’inspection, il le fait dans le but de vous fournir le plus de renseignements possible sur les points problématiques. Cela leur permet d’éviter d’être poursuivis pour avoir présenté la propriété sous un faux jour.

C’est pourquoi les rapports d’inspection sont souvent rédigés de manière assez sévère, si l’on peut dire. Vous trouverez beaucoup de formulations comme « Ceci pourrait éventuellement être un problème ». Par conséquent, si nécessaire, vous devriez engager un maçon, un plombier, un électricien, etc. pour approfondir la question.

Autrement dit, vous verrez beaucoup de signaux d’alarme dans le rapport d’inspection, mais cela ne signifie pas nécessairement que la propriété présente un problème majeur. Cela signifie simplement que vous devez faire preuve de plus de vigilance.

Les éléments les plus importants à retenir sont ceux que l’inspecteur a mentionnés pendant que vous parcouriez la maison avec lui.

Lors de l’inspection et de la visite de la propriété, l’inspecteur vous a-t-il mentionné un problème majeur? Ou vous a-t-il dit : « Faites venir quelqu’un pour réparer ce problème – ça devrait coûter environ 100 ou 200 dollars maximum »?

Si l’inspecteur a indiqué qu’un problème particulier est tout à fait typique d’une propriété de cet âge, et que vous serez en mesure de le régler avec un minimum d’effort, retenez-le. En effet, lorsque l’inspecteur vous fait visiter la propriété et vous donne son opinion « à titre confidentiel » (off the record), c’est à cela que vous devez faire le plus attention.

En résumé :

  1. Assurez-vous de lire le rapport dès que vous le recevez
  2. Assistez vous-même à l’inspection pour connaître les impressions les plus spontanées du spécialiste
  3. Demandez à votre courtier de vous expliquer ce que vous ne comprenez pas (ce qui paraît nouveau pour vous, ne l’est pas pour lui!)

Vous avez d’autres questions sur une inspection à venir ou déjà effectuée? Nous avons les réponses! N’hésitez pas à nous joindre et nous vous accompagnerons dans votre démarche.

Partager :
  • 114
  • 0